Sommation interruptive de prescription

Afin d’éviter que votre créance ne tombe dans le délai de prescription, notre étude se charge d’effectuer une sommation interruptive de prescription. Découvrez-en plus sur cette procédure bien utile dans le cas d’un recouvrement de dettes.

Depuis une loi du 23 mai 2013, entrée en vigueur le 11 juillet 2013, la mise en demeure envoyée au débiteur par un huissier de justice interrompt la prescription et fait courir un nouveau délai d'un an si elle respecte les exigences prévues à l'article 2244, § 2, du Code civil.

Huissier costume gris signe sommation interruptive de prescription devant bibliothèque

L'interruption de la prescription intervient au moment de l'envoi de la mise en demeure par envoi recommandé avec accusé de réception. Sans préjudice des autres modes d'interruption, la prescription ne peut être interrompue qu'une seule fois par une telle mise en demeure.

La mise en demeure interruptive de prescription est donc une voie aisée et à moindre coût permettant de prolonger d’un an le délai de prescription initial.

N’hésitez pas à nous contacter pour tous renseignements complémentaires

Pour améliorer votre expérience sur notre site internet, nous utilisons des cookies. La poursuite de votre visite sur notre site vaut pour consentement du traitement de certaines données personnelles et de l'utilisation de ces cookies. Plus d'infos ici.